Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

L'ordre du Jour - Eric Vuillard (goncourt 2017)

A priori ce type de livre - récit historique – ne m’attire pas. Le thème abordé non plus : l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie d’Hitler. Mais l’auteur a obtenu le Goncourt ce qui a aiguisé ma curiosité. D’autant plus que plusieurs critiques se sont étonnés que le Goncourt aille à  ce type de récit. Finalement, contre toute attente, j’ai apprécié ce texte en grande partie grâce au style de son auteur. C’est un vrai écrivain qui ne se contente pas de relater des faits historiques bruts, loin de là. J’avoue tout de même que je me suis sentie par moments dépassée par des références qui m’étaient inconnues et une écriture parfois complexe. Mais je l’ai lu avec plaisir (sa brièveté – environ 150 pages –y est aussi pour quelque chose ; je ne pense pas que j’aurais tenu s’il s’était agi d’un "pavé"). J’ai été étonnée d’apprendre que l’arrivée des Allemands en Autriche avait été un véritable fiasco en raison du manque d’essence pour les tanks et les blindés : c’est cette même armée qui peu de temps après fera autant de victimes… Ce qui m’a aussi frappée c’est la description initiale (reprise en quatrième de couverture) des 24 grands industriels allemands qui n’hésitent pas à financer la campagne électorale nazie au début du récit et qui à la fin font travailler des déportés dans leurs usines. Quel cynisme ! Seuls comptent leurs profits et je crains que ce soit toujours d’actualité. En conclusion un récit historique très bien écrit que je conseille car il fait réfléchir sur les évènements du passé mais aussi sur l’époque actuelle. Comme quoi il faut parfois se méfier de nos préjugés de lecteur et savoir sortir de notre zone de confort littéraire pour découvrir des textes qui ne nous paraissaient pas destinés initialement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
« L’ordre du jour » (Éric Vuillard)

Prix Goncourt 2017. Un thème central : l’installation du nazisme au pouvoir en Allemagne. Ce n’est pas un ouvrage historique même si l’Histoire est constamment présente : de la réunion des industriels soutenant Hitler en 1933 à la préparation de l’annexion de l’Autriche en 1938. On y voit la bassesse, les compromissions, qui ont fait le lit de la dictature la plus ignoble génératrice de l’Holocauste.
L’auteur mêle les situations les plus cocasses comme le déjeuner entre Ribbentrop et Chamberlain à Londres au moment même où les Allemands entrent en Autriche (ou la gigantesque panne des panzers immobilisant l’armée, à peine franchie la frontière) à l’expression de la violence et du machiavélisme effrayants des nazis.
Et c’est sans doute là où l’on peut goûter le talent littéraire de l’auteur : des choix d’écriture parfois sophistiquée, très précise, mêlées à des expressions comiques, populaires, tout à fait adaptés à l’ambition du livre. Et c’est vraisemblablement grâce à cela que ce « petit ouvrage » (par la taille) s’est vu récompensé. Une lecture aisée, ouverte à tous, amenant à réfléchir sur les enchaînements historiques et la complexité de l’âme humaine.
Répondre
J
J'ai hâte d'acheter et de lire ce livre... JCJ
Répondre