Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Trois petits tours – Hélène Machelon (autoédition)

Une fois n’est pas coutume, j’ai eu la chance d’être contactée par l’auteure de ce livre sur mon compte babelio pour me proposer cette lecture. Pour être honnête j’étais à la fois très contente de cette perspective de lecture nouvelle et de ce contact direct avec l’auteure et un peu inquiète aussi pour deux raisons : la première, le thème de ce récit particulièrement difficile puisque l’auteure y parle du décès de sa fille et la deuxième, le risque de ne pas aimer et de devoir faire une critique négative… Dès les premières lignes mes craintes se sont évanouies. Oui le thème est très dur et le livre s’ouvre avec le décès de Rose mais tout est vu à travers le point de vue de ceux qui l'entouraient  : sa mère bien sûr mais aussi le médecin, l’infirmière, l’aumônier, le thanatopracteur ou même le clown de l’hôpital. Je n’ai pas ressenti de voyeurisme ou de complaisance morbide. L’auteure parle évidemment de la douleur incommensurable de la perte de sa fille mais elle évoque surtout le rapport à la mort à travers les réactions de tous ceux qui ont connu Rose. Ça donne une toute autre dimension au récit, plus universelle. Elle montre à quel point la mort reste un sujet tabou et elle met l’accent sur l’extrême difficulté pour l’entourage de ceux qui y sont confrontés d’apporter un quelconque soutien. La mort de Rose va avoir des répercussions sur la vie de tous ceux qui la connaissaient d’une manière ou d’une autre. Ça sera compliqué mais chacun va avancer y compris ses parents. C’est un message d’espoir qui prend le dessus mais sans jamais tomber dans quelque chose d’un peu mièvre. On ressort de cette lecture chamboulé, profondément touché et avec un regard différent sur la vie et sa fragilité.         

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Emilie, je suis touchée par votre plume qui parle si bien de Trois petits tours. Merci ! Amitiés
Répondre