Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Une bête au paradis – Cécile Coulon

Blanche et Gabriel, orphelins depuis le décès de leurs parents dans un accident de la route, vivent avec Emilienne, leur grand-mère, dans la ferme familiale que leur mère avait rebaptisée Le Paradis. Louis travaille et dort aussi sur place depuis qu’Emilienne l’a recueilli suite aux violences qu’il subissait chez lui. Si Gabriel semble ne pas réussir à se remettre du décès de ses parents, Blanche, elle, surinvestit la ferme pour oublier ce cauchemar. Elle travaille sans relâche au côté d’Emilienne et de Louis jusqu’au jour où, à seize ans, l’amour la rattrape : elle tombe sous le charme d’Alexandre. Mais, une fois le lycée terminé, ce dernier rêve d’ailleurs. Il veut poursuivre ses études à la ville. Pour Blanche c’est une véritable trahison. Elle ne peut envisager de quitter la ferme pour le suivre. La « bête » commence alors à s’installer en elle. Elle se referme sur elle-même et travaille encore plus dur jusqu’au retour d’Alexandre au village dix ans plus tard. Il se rapproche d’elle sans se méfier de ce qui couve en elle. C’est un livre prenant. On sent le drame amoureux venir sans savoir quelle forme il prendra. Cécile Coulon réussit à camper des personnages et à créer une atmosphère très particulière en peu de mots. Un style simple mais incisif. Des images fortes qui restent en mémoire. En revanche, certaines réactions des personnages m’ont paru peu crédibles (par exemple celle de Blanche quand Alexandre revient après dix ans d’absence ; j’ai dû mal à l’imaginer acceptant si vite de lui ouvrir les bras…)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Toujours très intéressante, ma petite Emilie. Bien envie de lire ce livre, notamment pour pour me confronter à ta réserve, bien sûr il faudra que j'en découvre davantage sur l'histoire, mais le fait d'ouvrir ses bras à un souvenir d'amour, même après 10 ans d'absence ne me paraît nullement utopique...le dirais même plus...nullement utopique...
Répondre
E
Je te rassure : ça ne me paraît pas non plus utopique. Mais, dans le cas présent, Blanche s'est tellement endurcie pendant ces dix ans que le virement paraît peu crédible...Tu me diras si tu as l'occasion de le lire.