Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Isabelle l’après-midi – Douglas Kennedy

Samuel est américain. Il a 22 ans, il est étudiant en droit et il décide de s’offrir quelques mois à Paris avant d’entamer son stage dans un cabinet américain. Il veut profiter d’un peu de liberté dans la ville lumière avant de se lancer à corps perdu dans le travail. Dans une librairie il rencontre une femme, une Parisienne de 36 ans et il tombe immédiatement sous son charme. Isabelle lui propose des « cinq à sept » dans son appartement-bureau (elle est traductrice) mais jamais rien de plus car elle est mariée. Samuel souffre de cette situation qu’il est contraint d’accepter de peur de perdre Isabelle définitivement. On suit la vie de Samuel, son retour aux Etats-Unis, son ascension professionnelle et son obsession pour Isabelle qui ne le quitte pas. Mais peut-on vraiment se construire quand une telle relation nous obsède ? Toute la question est là. J’ai eu quelques doutes en cours de lecture : les atermoiements des deux personnages principaux ont plusieurs fois failli interrompre ma lecture mais je me suis attachée au personnage de Samuel et j’ai eu envie de savoir à quoi allait ressembler sa vie. Ce roman est à la fois un éloge de l’amour qui ne quitte pas Samuel et Isabelle malgré les multiples embûches et en même temps l’histoire d’un immense gâchis…Mais encore une fois c’est le personnage de Samuel qui fait tout. Ses doutes, son humanité touchent. Isabelle est beaucoup moins sympathique. Et les femmes en général ne sortent pas grandies de cette histoire : elles sont toutes plus ou moins névrosées voire carrément folles ou, dans le meilleur des cas, très instables…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article