Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Je serai là – L’homme étoilé

L’homme étoilé est un infirmier qui travaille en soins palliatifs mais aussi un auteur et dessinateur. Il s’est fait connaître avec son premier roman graphique, A la vie, dans lequel il raconte son quotidien d’infirmier en soins palliatifs. Dans ce deuxième ouvrage, il revient sur son parcours depuis ses débuts comme infirmier stagiaire jusqu’à ce choix de travailler en soins palliatifs. Les thèmes évoqués peuvent faire peur au premier abord (hôpital psychiatrique, service d’hématologie, euthanasie en Belgique, soins palliatifs) mais ce roman graphique est tout sauf sinistre. L’homme étoilé avec son physique un peu décalé à l’hôpital (cheveux longs, barbe et multiples tatouages) qui a parfois un peu effrayé certains patients, réussit à insuffler aux malades et à ses lecteurs une belle bouffée d’optimisme malgré les situations dramatiques dont il parle. Au fil du temps, il comprend que le plus important dans son métier c’est d’accorder du temps, de l’écoute bienveillante aux patients comme avec ce monsieur âgé dont la femme vient de mourir et qui lui retrace leur vie commune : l’homme étoilé panique car il ne trouve pas les mots justes pour soutenir ce monsieur et, pourtant, l’homme le remercie. L’homme étoilé corrige alors ce qu’il s’était fixé comme objectif et qu’il avait noté dans un carnet : il voulait chercher les mots justes pour aider les patients et leurs familles, finalement il va apprendre à écouter. Au-delà du message véhiculé, j’ai aussi aimé la forme : le dessin est simple (en noir et blanc), assez épuré et convient parfaitement au sujet (on touche à ce qu’il y a d’essentiel dans la vie, au rapport à la mort, il aurait été inutile de détourner le regard et l’attention du lecteur avec des dessins trop élaborés ou colorés). On sort de cette lecture avec un certain optimisme car des hommes comme cet homme étoilé, pleins d’humanité, existent et prennent soin de ceux qui souffrent le plus. Un grand merci à cet auteur-infirmier pour ce roman graphique et plus largement pour ce qu’il est.    

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article