Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

A volonté : tu t’es vue quand tu manges ? – Mademoiselle Caroline et Mathou

Une bande dessinée qui aborde avec beaucoup de justesse un sujet de plus en plus mis en avant ces derniers temps : la grossophobie. Mademoiselle Caroline et Mathou, les deux auteures, sont deux femmes en surpoids. Alors oui elles tentent de donner le change en souriant, en mettant des vêtements colorés, en étant « rigolotes » mais bien souvent le cœur n’y est pas car elles font face aux moqueries ou aux commentaires se voulant positifs et finalement tout autant destructeurs des autres. Quel que soit leur problème de santé, les médecins commencent systématiquement par leur dire de maigrir (la palme revenant au médecin qui va jusqu’à suggérer un avortement parce que des jumeaux avec un tel poids de départ et un problème à la colonne vertébrale ça ne va pas être possible !). Les « copines » sympas qui disent les envier parce qu’elles assument alors qu’elles-mêmes ne supportent pas de prendre un kilo ou celles qui leur disent qu’elles ont de la chance parce qu’elles ont de beaux seins en raison de leur surpoids…  Ça n’est clairement pas simple d’assumer son surpoids dans la société actuelle qui ne valorise que la minceur. Les gros sont toujours associés à un manque de volonté. « Ils ne font pas d’effort ». Mademoiselle Caroline a raconté dans une bd précédente (je commence lundi) tous les régimes qu’elle a subis. Elle a fait beaucoup d’efforts pour finalement toujours reprendre plus qu’elle n’avait perdu. Ce que j’ai aimé dans cette bd c’est que les deux auteures ne cachent pas leurs difficultés comme elles le résument très bien à la fin : « au fond on aurait aimé vous dire qu’on est grosses et qu’on s’en fout, qu’on s’aime comme on est et que tout va bien…mais c’est pas vrai ». C’est cette sincérité qui rend la bd touchante. Elle est aussi pleine d’humour et de couleurs ce qui ne gâche rien !  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article