Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Sapiens, tome 1 : la naissance de l’humanité – Yuval Noah Harari, David Vandermeulen, Daniel Casanave

Cette bande dessinée est l’adaptation du roman best-seller de Yuval Noah Harari, Sapiens une brève histoire de l’humanité. Dans ce premier tome, il est question de la naissance de l’humanité. L’auteur revient notamment sur le fait que Sapiens a coexisté avec cinq autres espèces d’hommes (dont les plus connus : les Néandertaliens) avant de prendre le dessus. La version la plus répandue est que Sapiens a pris la place des autres espèces mais, en réalité, il y aurait tout de même eu des croisements. Des chercheurs ont retrouvé chez des Sapiens de l’ADN d’autres espèces humaines. L’auteur explique que si cette théorie n’a pas vraiment été mise en avant c’est par crainte des mauvaises réactions : que se passerait-il si on mettait en évidence que certaines populations sont moins « sapiens » que d’autres ? La « victoire » des Sapiens sur les autres espèces d’homme daterait d’il y a 70 000 ans, car c’est à cette époque qu’a eu lieu la révolution cognitive des Sapiens. A partir de là, ils sont capables de communiquer et donc de se structurer. Ils peuvent s’unir en très grand nombre. Leurs premières tentatives face aux Néandertaliens avaient été des échecs car ils étaient plus chétifs qu’eux mais, une fois unis, tout est allé très vite (les Néandertaliens n’avaient pas cette capacité de communication, ils craignaient les autres, y compris ceux de leur propre espèce). Dans cette bd, il y a également un procès dont les accusés sont les Sapiens, qualifiés de serial killers. Les hommes modernes les jugent et les accusent d’être responsables de l’extinction de nombreuses espèces animales. A chaque fois que Sapiens découvrait un nouveau territoire, certaines espèces animales, notamment les plus grandes, disparaissaient. Mais un des juges rappelle que les hommes modernes sont aussi des Sapiens, qu’eux aussi exterminent de nombreuses espèces et que, contrairement aux Sapiens de la préhistoire qui n’avaient pas conscience qu’en chassant tel ou tel animal il disparaîtrait au bout de quelques années, nous le faisons nous en toute conscience : à méditer ! Cette bd est à la fois très instructive et facile à comprendre : une réussite.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Où est le progrès de l'Humanité entre Homo Sapiens qui fait le mal, sans en avoir conscience, et Homo Sapiens qui fait le mal en le sachant très bien ? Tu vois, Emilie, avec ton père je me désole souvent de désespérer de l'Humanité, malheureusement on me donne quotidiennement la matière à conforter mes convictions...
Répondre