Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Le bonheur est au fond du couloir à gauche – J.M.Erre

Le personnage principal de cette histoire s’appelle Michel H. et, depuis sa naissance, il s’est toujours connu mélancolique voire carrément dépressif. Au début du roman, sa compagne (depuis 3 semaines…), Bérénice, vient de le quitter. Pour se remonter le moral, Michel utilise sa méthode préférée : il écoute en boucle des discours de candidats à l’élection présidentielle, son préféré étant le président « aux dents du bonheur ». Tout s’éclaire alors pour lui. Il va enfin agir, lui le procrastinateur-né. Cette fois-ci, il a un grand projet : il va se suicider. Malheureusement les implacables statistiques vont avoir raison de son élan : le taux de réussite des suicides est ridiculement bas, il n’a donc aucune chance. Qu’à cela ne tienne, Michel H. va se plonger dans tous les manuels possibles et imaginables pour tenter d’atteindre le bonheur ce qui lui permettra ensuite de récupérer Bérénice (CQFD !). Vous l’aurez compris Michel H. a un fonctionnement cérébral très particulier ! Ce roman est franchement très drôle, cynique et caustique. Il gratte là où ça fait mal et dénonce en creux notre mode de vie occidental grâce auquel nous possédons tout, nous vivons plus longtemps mais à cause duquel nous sommes aussi profondément dépressifs. C’est à la fois très amusant à lire et en même temps très épuisant car ça va à 100 à l’heure (comme le cerveau tortueux de Michel !) mais c’est aussi assez répétitif (on peut se lasser de Michel et avoir assez vite envie de l’aider à accomplir son tout premier projet !). Par ailleurs, la fin carrément burlesque n’était pas nécessaire à mon avis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonsoir, et bien moi, j'ai aimé la fin plutôt morale. Ce roman est une farce très amusante. Bonne soirée.
Répondre