Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Les possibles – Virginie Grimaldi

Dans ce nouveau roman, Virginie Grimaldi aborde un thème difficile, celui de l’âge et de la perte de mémoire, qu’elle connaît bien car elle doit y faire face dans la vie avec son propre père. Juliane doit héberger son papa, Jean, suite à l’incendie qui a ravagé sa maison. Cette cohabitation ne va pas être de tout repos car Jean est loin d’être un papa « classique ». Il a toujours été original ce que Juliane a adoré enfant (quelle fierté de le voir débouler à la fête de l’école avec une coiffe d’indien sur la tête, lui qui voue un véritable culte aux Apaches !) et détesté ado (comment cacher ce papa fantasque quand on est ado et qu’on a une seule idée : ne pas se faire remarquer !). Seulement petit à petit Juliane commence à comprendre que quelque chose cloche. Oui son papa n’a jamais respecté les règles et a toujours été un peu « hors norme ». Mais depuis quand s’est-il mis à acheter de manière compulsive tout ce qu’il voit au téléachat ? Comment se fait-il qu’il oublie de plus en plus de choses (notamment sa carte vitale qu’il cherche aux moments les plus improbables) et qu’il n’arrive visiblement plus à lire l’heure sur une montre (au point de se lever en pleine nuit parce qu’il a interverti la petite et la grande aiguille et que rien ne l’alerte même pas la nuit noire) ? Juliane va passer par tous les états possibles et imaginables : le déni, la colère, la peur, la résignation et peu à peu l’acceptation. Virginie Grimaldi aborde ce thème difficile et angoissant tout en gardant l’humour qui la caractérise et en dosant parfaitement les passages cocasses et les passages émouvants. On s’attache à Jean, à son incroyable liberté, à ses multiples défauts mais aussi à sa fille qui a pris le contrepied de ce père fantasque et qui va être bousculée dans ses certitudes par ce papa qui en s’effaçant peu à peu va lui apprendre à lâcher prise, à profiter de chaque instant en cessant de tout planifier comme elle l’a toujours fait.       

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article