Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monpetitcarnetdelecture.over-blog.com

Vous êtes en panne de lecture? N'hésitez pas à feuilleter mon petit carnet de lecture pour y trouver des idées de livres à lire mais aussi parfois à éviter...! Plus jeune (avant l'arrivée d'internet ! ) je résumais mes lectures dans un carnet, je me suis dit qu'un blog me permettrait en plus de partager mes impressions de lectures avec d'autres lecteurs compulsifs. Alors bonnes lectures à toutes et à tous !

Seule en sa demeure, Cécile Coulon

Aimée comme beaucoup de jeunes femmes au XIXème doit se résoudre à un mariage arrangé. Mais son père la rassure en lui disant qu’il a confiance en Candre Marchère, son futur mari. Elle se retrouve donc propulsée au domaine Marchère, propriété du Jura entourée d’une forêt d’arbres qui semble se refermer sur Aimée. Elle a l’impression qu’elle ne pourra plus s’échapper d’ici. Candre est un jeune veuf qui se révèle assez austère, très pieux mais aussi très prévenant envers sa femme. Il veut son bonheur et n’hésite pas à faire venir de Suisse une professeure de flûte, Emeline, pour égayer la vie d’Aimée. Pour celle-ci Emeline représente la nouveauté, la liberté qui tranchent avec le domaine si fermé dans lequel elle ne rencontre qu’Henria, la servante qui a élevé Candre à la mort de sa mère, et où elle aperçoit parfois son fils assez étrange, Angelin. Mais très vite Aimée sent que quelque chose ne va pas. Elle cherche des réponses à ses questions : dans quelles circonstances Aleth, la première épouse de Candre, est-elle morte ? Qui est exactement Angelin ? Pourquoi Candre le tient-il à l’écart ? Je suis mitigée concernant ce roman sans doute parce que j’en attendais beaucoup (le parallèle fait dans La grande librairie avec Rebecca de Daphné du Maurier y est pour quelque chose…). Au final je n’ai pas ressenti l’angoisse ni le suspense attendus certainement parce que les relations entre les personnages ne sont pas assez creusées (entre Aimée et Emeline par exemple). Je m’attendais aussi à plus d’ambiguïté autour de Candre et à des analyses de la psychologie des personnages plus poussées. C’est vraiment dommage car tous les ingrédients étaient réunis pour faire un excellent roman selon mes critères…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Demande à ton père de reprendre cet ouvrage...il trouvera bien les ingrédients qui te manquent; il n'a pas son pareil pour les tableaux noirs (voir Le Champ des Martyrs). Il me rappelle une phrase de Victor Hugo dans Les Travailleurs de la Mer : "Quand Dieu veut, il excelle dans l'exécrable.".
Répondre
E
Papa appréciera ton commentaire dans quelques semaines quand je lui aurai prêté le livre et qu'il l'aura lu. En attendant il a interdiction formelle de lire mon petit article pour ne pas influencer sa lecture !